L'Eolienne du château de la Vilaine :

   Pour voir le diaporama de la restauration, cliquez sur l'image :

 

Vous qui empruntez la route de l'Echandon ou le chemin de fer vers Loches, vous ne manquerez pas d'apercevoir ce chef d'œuvre de plus de 100 ans qui domine d'environ 24 m de hauteur la vallée de l'Indre.

Cette éolienne construite à la fin du 19 ème siècle servait jadis à alimenter le château d'eau du Manoir de la Vilaine qui surplombe la route; bientôt, grâce à la volonté du Conseil Municipal d'Esvres elle sera de nouveau en état de fonctionnement.

 

DESCRIPTION DE L'EOLIENNE :

L'éolienne est une turbine à axe horizontal semblable à une turbine de centrale hydroélectrique, sa colonne centrale est montée sur un piédestal en maçonnerie; elle est maintenue en place à la manière d'un mat de navire au moyen de huit haubans ancrés au sol dans un bloc de maçonnerie d'un mètre cube chacun.

- La couronne d'aubages fixes compte 44 pales, la couronne d'aubages mobile en compte 32

RESTAURATION DE L'EOLIENNE :

Les propriétaires du Château de la Vilaine ont fait don de l'éolienne à la Commune avec pour souci de voir l'édifice maintenu en bon état; la décision de restaurer a été prise par le Conseil Municipal en 2004, pour réalisation en 2005 par la Société SMVG de Beaumont en Véron

Cliquer ici pour lire l'article du journal "la Nouvelle République du Centre " commentant le début des travaux. (article de Jules CATALA, le 18 janvier 2005)

Lors d'une visite avant travaux, voici les impressions du président de l'ASPE et les notes qu'il a prises:

"1ère étape: montons dans cette éolienne

Accès au socle de l'éolienne par dix marches sur une échelle métallique, nous sommes à 2 m du sol.

ETAT :

Celui-ci supporte la partie centrale de toute l'éolienne, il est en béton, sa partie supérieure est à restaurer.

2ème étape

Ici un escalier métallique d'une largeur de 50 cm en colimaçon installé dans le sens anti - horaire nous invite à poursuivre notre ascension; comptez 64 marches et vous ferez 5 tours complets de la colonne centrale. Celle-ci est constituée de 5 éléments en fonte d'une hauteur de 2,45 m et d'un diamètre de 20 cm réunis entre eux par des manchons avec trappe de visite d'une hauteur de 45 cm et de 30 cm de diamètre.

ETAT :

Il manque une trappe sur l'un des manchons, le reste est satisfaisant.

Ces manchons renferment les paliers de l'axe vertical, et ne semblent pas être endommagés.

Au terme de la 64 ème marche, une trappe que l'on fait basculer donne accès à la nacelle. Celle-ci, d'un diamètre de 2,60 m est sécurisée par une main courante à la hauteur de 1 m ; à ce moment le sol est à 17 m sous nos pieds.

Pour une première montée on sera assez impressionné d'abord par la hauteur où l'on se trouve et ensuite par l'étroitesse de l'escalier, de la nacelle et la place tenue par les éléments principaux de l'éolienne.

On fait le tour de cette nacelle qui permet de visualiser les éléments mobiles et fixes de tout l'ensemble supérieur.

LES AUBAGES DIRECTEURS

Le tout est d'un diamètre de 5 mètres (partie fixe de l'éolienne ); les pales sont au nombre de 44 , d'une épaisseur de 2 mm; les dimensions d'une de ces pales sont de 1,54 m de longueur, largeur à la base de 26 cm et de 49 cm à l'extrémité, le tout dans un carénage fixe.

ETAT :

En bon état on aperçoit encore des traces de peinture.

 

COURONNE MOBILE

Cette couronne supporte les aubages mobiles au nombre de 32; les dimensions sont sensiblement identiques aux aubages fixes.

Cette partie mobile repose sur 2 paliers par son axe central d'un diamètre de 5 cm, les 2 paliers sont situés respectivement à 1,75 m et 1,60 m de l'axe de rotation des aubages mobiles, cet ensemble supérieur à une dimension hors tout de 4,50 m de large.

ETAT :

cette couronne mobile est actuellement stoppée par une chaîne qui empêche sa mise en rotation, malheureusement cette chaîne a causé quelques dommages

 

ENGRENAGES

Renvoi de force à angle droit par 2 pignons qui transmet la force récupérée par la partie mobile vers le système de pompage. Diamètre respectif 37 cm et 45 cm.

ETAT:

2 ou 3 dents cassées et en plus un jeu important dans ce système ; pour simplifier ces 2 pignons ne sont plus en contact l'un avec l'autre.

 

PETITE EOLIENNE

Beaucoup se poseront la question: "Et cette petite éolienne à 8 pales à quoi sert -elle ?" Une réponse aussi simple que possible doit être donnée.

Son rôle est très important et à la fois double, c'est en quelque sorte le régulateur et le système de sécurité de l'éolienne, elle sert à orienter l'éolienne face au vent et également arrêter sa rotation en cas de vent important en amenant celle-ci perpendiculaire à la direction du vent et ainsi arrêter son fonctionnement grâce cet astucieux mécanisme de l'ingénieur Bollée son concepteur.

ETAT :

Tout le mécanisme a bien souffert.

De cette nacelle le sommet de l'éolienne est encore à 6,42 m.

Ce qui donne une hauteur totale de presque 24 m.

 

HAUBANS

L'éolienne est maintenue par 8 haubans nacelles et 4 haubans intermédiaires reliés chacun à un socle en béton d'un mètre cube, le diamètre des haubans 15 et 25 mm.

 

AVANT LA REDESCENTE

Ne pas oublier le coup d'œil offert sur la vallée de L'Indre, de l'Echandon et le château de la Vilaine."

 

juin 2004

SITUATION AU 20 février 2005 :

La mécanique de l'éolienne a été remise en état, pour partie en atelier à Beaumont en Véron et pour l'essentiel sur site, les pièces maîtresses n'étant pas démontables: par exemple, il a fallu recharger sur place les dents cassées sur le pignon principal.

Suite aux travaux de peinture, l'éolienne apparaît aujourd'hui parée de son habit gris .

Il reste à finir les abords